Skip to content →

la conjuration des couleurs

 

la conjuration des couleurs

(à Bernard Villers) Musée d’Ixelles, Bruxelles, 2006.

 

Bernard,

Je participe à la conjuration des couleurs.  Je voudrais entrebâiller la porte d’un des  volumes fermés, ces sortes de placards qui se trouvent au milieu de certaines salles du musée.
La porte serait maintenue à quelques centimètres de la position fermée de manière à ce qu’on ne puisse pas y entrer, mais qu’on puisse y voir.  À l’intérieur, ce serait le pêle-mêle du placard mais rangé, net, le sol balayé.  Ce petit espace entrouvert comme par inadvertance sur les grandes salles lumineuses du musée serait comme un passage secret, un squat furtivement découvert ou encore une esquisse de musée bis qui serait au musée lui-même ce qu’est le trou de souris-appartement de Tom à l’intérieur de la maison de Jerry (je ne sais plus très bien des deux, qui est le chat et qui est la souris).
Une lumière de couleur très vive (du rouge) s’échapperait par la porte entr’ouverte, comme un effet
de l’activité fébrile des conjurés dans leur repaire. Le son nasillard d’une petite radio réglée sur une
chaîne musicale (chansonnettes de variétés) serait à peine perceptible.
 

 Michel.

 

the conspiracy

(to Bernard Villers) Musée d’Ixelles, Brussels, 2006.

Bernard,

I shall participate to The Conspiracy of the Colours. I would like to open ajar the door of one of those closed volumes that are standing in the middle of some galleries of the museum.

The door would be held a few centimetres from the shut position, in such a way that one could not enter but one could see. Inside, there will be any kind of things you can find in such a place – chairs, tools, buckets etc. – piled up higgledy-piggledy but it would look tidy and clean, and the dust would be swept away. This little space inadvertently opened ajar to the grand and bright galleries of the museum would be like a secrete way or a furtively discovered squat or even the ghost of an alternative museum which would be to the museum itself what Tom’s mouse-hole-apartment is in Jerry’s house (I forgot among the two, who is the cat and who is the mouse).

A bright and vivid coloured light (red) would shoot from the closet, as an effect of the conspirator’s feverish activity in their haunt. One would hear the discrete and tinny sound of a small radio (easy listening songs).

 

Michel.