Skip to content →

shadow piece

SHADOW PIECE

Matériau synthétique, dimensions variables

Le travail réalisé pour l’exposition « Images publiques » à Liège présentait un ensemble de silhouettes faites en « feutre plastique » noir. Ces formes évoquaient, entre autres les ombres que certains corps ont laissées sur les murs d’Hiroshima après l’explosion de la bombe nucléaire. Etait-ce une façon de parler de la mémoire d’un lieu, des traces qui en restent ?Ce qui m’intéressait, c’était cette affaire d’explosion, de mémoire et de photo et le fait que ces silhouettes soient restées sur les parois de la ville. Par la trace, les gens d’Hiroshima sont encore présents, mais ils ont été transformés en silhouettes, en ombres. Comme un cadavre ou quelque chose qui relève de cela (…)

ex. Shadow Piece, entretien avec Colette DUBOIS et Nathalie STEFANOV,
Flux –News n° 43, avril – juin 2007.

Synthetic thread lattice, variable dimensions

The piece that you made for the exhibition « Images publiques » in Liege showed a suite of silhouettes made of “black plastic felt. These forms evoked, among other things, the shadows that several corpses let on the walls of Hiroshima after the nuclear bomb explosion. Was it a way to talk about the memory of a place, about the remaining traces?What interested me, was the concern of explosion, memory and photography as well as the fact that those silhouettes had remained on the walls in the city. Through their own traces, Hiroshima people are still present, but they have been transformed into silhouettes, into shadows sharing some characteristic features with corpses.(…)

ex. Shadow Piece, entretien avec Colette DUBOIS et Nathalie STEFANOV,
Flux –News n° 43, avril – juin 2007.

michel_couturier-shadowpiece03_2006

Images Publiques, Liège, 2006

 

michel_couturier-shadowpiece01_2006

Images Publiques, Liège, 2006

michel_couturier-shadowpiece02_2006

Images Publiques, Liège, 2006